La propreté passe par l’eau

Entretien avec un expert

Un lavage minutieux du postérieur est uniquement possible avec de l’eau, c’est une certitude pour notre expert, le Professeur Alexander Herold. Dans l’interview qui suit, le Professeur Herold en donne les raisons, décrit les dangers d’un mauvais nettoyage et explique pourquoi la plupart des gens en Europe centrale se nettoient encore aujourd’hui avec du papier.

A propos du Professeur et Docteur en médecine Herold

Alexander Herold est spécialiste en coloproctologie à l’EDZ de Mannheim, un centre de renommée internationale.

L’expert est favorable au nettoyage du postérieur à l’eau et déconseille fortement l’utilisation de papier toilette traité ou de lingettes humides.

« Ma recommandation est toujours la même : nettoyez-vous seulement avec de l’eau ! »

Entretien avec le Professeur Herold

En général, pour l’hygiène corporelle générale, l’eau est une évidence. Pourquoi n’est-ce pas aussi évident pour l’hygiène du postérieur ?

L’eau est tout aussi importante pour l’hygiène corporelle que pour l’hygiène intime aux toilettes. Dans le passé, on faisait l’économie de l’eau pour la toilette du corps. Aujourd’hui, alors que nous nous douchons presque tous les jours, c’est difficilement imaginable – mais nous sommes toujours à la traîne en ce qui concerne l’hygiène intime aux toilettes.

Quel type de nettoyage recommanderiez-vous ?

Ma réponse est très claire : l’eau pure – chaude ou froide – est toujours la méthode la plus approfondie et la plus douce. Le papier blanchi, parfumé ou coloré doit être évité en raison du risque d’allergies. Je déconseillerais également l’utilisation de lingettes humides. Certaines personnes peuvent être allergiques aux agents de conservation qui garantissent la tenue de la fibre papier dans le temps et aux substances qui assurent l’humidité.

Quels sont les dangers d’un nettoyage inadapté du postérieur ?

Une mauvaise hygiène intime aux toilettes peut provoquer des allergies, des irritations cutanées ainsi que de l’eczéma avec des démangeaisons parfois insupportables. Il en va de même pour un nettoyage insuffisant ou mal fait. Dans le cas de selles plus molles notamment, le papier ne peut pas enlever de façon satisfaisante les résidus dans les plis de la peau. Cela augmente le risque de survenue de ces problèmes.

Quels sont les inconvénients du nettoyage à l’eau ?

Il n’y en a absolument aucun. L’eau garantit une réelle propreté de la zone intime ; de plus, le nettoyage est doux. L’eau est l’agent de nettoyage le plus hygiénique.

Comment expliquez-vous que le nettoyage avec du papier soit majoritairement pratiqué en Europe centrale ?

Je dirais que c’est lié à l’évolution historique des toilettes. Autrefois, les toilettes n’avaient pas de chasse d’eau – il n’y avait donc pas d’eau. C’est pourquoi la zone intime ne pouvait pas non plus être nettoyée à l’eau. Il ne restait alors plus que la solution du papier journal pour se nettoyer. Le nettoyage au papier s’est alors imposé et est encore utilisé aujourd’hui, bien qu’il ne constitue pas la méthode la plus approfondie.

Que conseillez-vous pour le nettoyage intime en déplacement ?

Le nettoyage à l’eau est aussi la meilleure méthode en voyage. Si ce n’est pas possible, je recommande une voie intermédiaire : passer des mouchoirs sous l’eau du robinet, vous nettoyer et tamponner avec un mouchoir sec.

Avez-vous déjà essayé un WC-douche ? Qu’est-ce que vous en pensez ?

J’ai déjà essayé plusieurs WC-douches et j’en suis très satisfait. Je recommande absolument un WC-douche.

Aimeriez-vous vous aussi ressentir cette sensation de fraîcheur ?

Une fois que vous l’aurez ressentie, vous ne pourrez plus vous passer de la sensation de fraîcheur et de propreté que vous procure un WC-douche Geberit AquaClean.

Curieux/Curieuse d’en faire l’essai ?

Tester et acheter
Plus d’informations sur les différents modèles
Télécharger la brochure  (, 2.3 MB )
Vers le formulaire de contact