Rencontre avec Dries Koekelkoren

Dries Koekelkoren est un ancien joueur professionnel de beach-volley devenu récemment coordinateur de beach-volley chez TopVolleyBelgium et désormais également ambassadeur Geberit AquaClean. Avec l'équipe nationale Koekelkoren - van Walle, il a remporté pas moins de cinq fois le championnat belge de beach-volley et a terminé quatrième au championnat européen en 2017.

En tant que sportif disputant des matchs dans le sable, Dries peut se targuer de bien connaître les bienfaits de l'eau sur la peau.Il est intimement convaincu par le nettoyage à l'eau et grand fan du principe du wc-douche.

Dries a démarré sa carrière comme joueur de volley en salle. C’est en 2015 qu’il s’est tourné vers le beach-volley. Ce choix était loin d’être une évidence car le beach-volley belge n’était pas encore encadré professionnellement à cette époque et la fédération se montrait encore quelque peu réticente à l’égard de ce sport. Fin 2021, Dries a annoncé sa retraite sportive, mais souhaitait rester actif dans la fédération en tant que coordinateur pour le beach-volley.

En plus d’améliorer la notoriété de ce sport, il veut également former davantage d’entraîneurs, ouvrir de nouveaux clubs et inspirer les enfants à l’école. Cette dernière fonction, il la combine désormais avec la marque Geberit et l’importance de l’hygiène personnelle.

INTERVIEW avec l’ambassadeur Geberit AquaClean

Comment vous présenteriez-vous ?

« Ce qui me caractérise probablement le plus, c’est que je suis une personne très active. J’aime m’occuper de différentes choses et je tente d'établir des liens entre tout ce que j’entreprends, pour les consolider mutuellement. C’est un trait de caractère que j’ai depuis l’enfance. Pendant mes études, j’ai par exemple longtemps vécu dans une routine très stricte : je quittais la maison le matin pour me rendre à l'école. L’après-midi, j’allais m’entraîner pour ensuite rejoindre la maison. Jour après jour. Cela ne faisait aucun doute pour mes parents que j’irais au bout de mes études et de ma passion pour le sport. Malgré cela, combiner mes études d’ingénieur industriel à un sport de haut niveau n’a pas été simple. Cela nécessitait un bon sens de la planification et de l’organisation. »

Vous avez terminé votre formation avec succès. Qu’avez-vous fait ensuite ?

« Après mes études, je suis devenu, en 2015, joueur de beach-volley professionnel à temps plein. Généralement, je m’entraînais deux heures le matin et deux heures l’après-midi. Lors des tournois, je passais énormément de temps dans ma chambre d’hôtel afin de me reposer. La plupart des joueurs ont facilement tendance à se détendre avec la PlayStation ou Netflix, mais cela n’était pas pour moi.
Je cherchais d’autres façons pour, selon moi, utiliser mon temps de manière plus utile. J’ai continué mes études, et je me suis attelé à développer le beach-volley en Belgique. J’ai toujours su que le jour où j’arrêterais le sport professionnel, j’allais contribuer à son extension. Comme vous pouvez le remarquer, je ne tiens pas en place ! »

Était-il nécessaire de donner un coup de pouce au beach-volley pendant cette période ?

« Nous avons en Belgique une solide culture du volley-ball en salle, car nos équipes nationales se démarquent depuis des années lors de grandes compétitions. Ce n’est pas encore le cas du beach-volley. Dans notre pays, on remarque que les joueurs de beach-volley ont souvent commencé par le volley en salle. Mais les choses bougent depuis quelques années. Lorsque le beach-volley est devenu un sport olympique en 1996, il a bénéficié d'une meilleure visibilité et d'une plus grande attention. Lors de la dernière décennie, le beach-volley a évolué et n’est désormais plus considéré comme un sport amateur. »

Qu’est-ce qui pourrait, selon vous, contribuer à l’évolution de ce sport ?

« L’un de mes objectifs est de pouvoir proposer du beach-volley tout au long de l’année.
Pour l’instant, il n’est possible de le pratiquer qu’entre les mois de mai et août. Il est donc très compliqué pour ce sport d'évoluer dans de telles conditions. En Belgique, nous ne disposons que de deux infrastructures indoor pour le beach-volley. À terme, il en faudrait au moins une dans chaque province du pays. »

Quelle est la principale différence entre le volley en salle et le beach-volley ?

« Je trouve que le beach-volley et le volley en salle sont deux sports totalement différents. Je compare souvent au badminton et au tennis ; les deux se pratiquent avec une raquette, mais sont pourtant très différents. Le beach-volley ne se joue qu’à deux, il vous mène d'une compétition (internationale) à l’autre. Le volley en salle se joue quant à lui en équipe de douze et dans le cadre d’une compétition nationale. Dans le cas du beach-volley, il n’y a pas de coach à côté du terrain, tout le match repose sur les joueurs. L’ambiance est également différente. Si la météo est au rendez-vous, tout le monde est de bonne humeur et cela crée une chouette ambiance qu’on retrouve moins en salle. »

Quel est selon vous le lien entre le beach-volley et Geberit ?

« Le lien entre le beach-volley et le nettoyage à l’eau est assez évident. Pendant une compétition, nous devons pratiquement à chaque temps mort rincer le sable sur notre corps. Si on le fait avec un essuie-mains à sec, le frottement sur la peau est trop agressif. Seule l’eau claire nous débarrasse du sable. Sans oublier que l’hygiène personnelle est essentielle pour les sportifs professionnels. Notre corps doit être en forme pour être performant. Si on n’en prend pas soin, il est impossible de réaliser des performances de haut niveau. »

Et en quoi la marque Geberit vous correspond-t-elle en tant que personne ?

« Le premier contact est intervenu dans le cadre du volley-ball, mais le lien est pour moi devenu une évidence grâce à ma formation d'ingénieur industriel. Le concept du WC-douche Geberit AquaClean et son système de rinçage ingénieux sont très intéressants. Je l’ai approfondi et j’ai parlé avec d’autres joueurs du nettoyage à l’eau. Pour de tels sujets, il n’y a aucun tabou entre nous. Et je dois admettre que quelques conversations intéressantes en ont découlé. (rires)

Je peux ajouter que tous les sports, de haut niveau ou non, sont avant tout une question de technique. Ce souci d’être à la pointe de la technologie est une chose que j’ai également pu retrouver chez Geberit. Beaucoup de leurs produits sont dissimulés derrière le mur et recèlent une foule d’atouts fonctionnels.

Plus essentiel encore, le respect pour l’Homme et l’environnement, l’humilité et la dynamique sont des valeurs partagées par le beach-volley, Geberit et moi-même. La collaboration s’en trouve donc d’autant plus forte. »

Vous essayez également de transmettre ces valeurs aux enfants, à l'école. Comment faites-vous exactement ?

« Dans le cadre de mon projet scolaire, je ne donne pas que des cours de beach-volley. J’essaie d’enseigner aux enfants l'importance de l’activité physique. De nombreux enfants passent, à cause du coronavirus, trop de temps derrière leur écran et je tente de leur faire retrouver les joies de l’extérieur. J’insiste également sur l’importance d'un esprit sain dans un corps sain. Je vais à présent y ajouter l’hygiène personnelle et l’approche de Geberit dont la mission est d’améliorer le bien-être au quotidien. Je souhaite aussi mettre les écoles en contact avec Geberit car les installations sanitaires d’un grand nombre d’entre elles sont dans un état désastreux. »

L’hygiène intime est-elle également un point important dans l’éducation de vos enfants ?

« Bien sûr ! En plus de l’importance d’une bonne hygiène de vie, nous tentons également de leur enseigner le respect du matériel, l’ordre et la propreté en général. La plus âgée de mes enfants, Jade (5), attache déjà énormément d'importance à l’hygiène personnelle. Le matin, elle passe trente minutes dans la salle de bains, et elle peut facilement passer autant de temps sur notre WC-douche Geberit AquaClean.
Mon cadet, Jaak (3), a quant à lui encore besoin d'un peu d’aide. »

Pour terminer, que pourrions-nous vous souhaiter ?

« De passer plus de temps avec mes enfants. Lors de ma carrière, j’ai été éloigné de ma famille durant un bon moment. En tant que joueur de beach-volley professionnel, j’ai été absent pendant 143 jours en moyenne entre 2015 et 2021. J’ai donc peu vu mes enfants au cours de ces dernières années. Leur consacrer du temps est ma grande priorité - tout en restant toujours dans l’action évidemment !

PROFITEZ CHAQUE JOUR D'UNE SENSATION DE FRAÎCHEUR INTENSE

Si l'on en croit les observateurs des tendances, nous passerons de plus en plus de temps dans la salle de bains. D'une pièce purement fonctionnelle, la salle de bains a évolué pour devenir un lieu de détente luxueux. Un WC-douche ne devrait donc pas manquer dans la salle de bains du futur.

Le papier ne pouvant jamais égaler la sensation de pureté de l'eau, personne ne se sent complètement propre après un passage aux toilettes. Une étude à grande échelle l'a démontré.

Le fait que vous ressentiez une intense sensation de fraîcheur après avoir utilisé un WC-douche Geberit AquaClean est fantastique !

Je m’intéresse à Geberit AquaClean. Veuillez m’envoyer la documentation suivante:

Civilité*

Prénom*

Nom*

Rue et numéro*

Code postal*

Lieu*

Adressez e-mail*

Téléphone mobile

Votre message

Comment avez-vous entendu parler de nous?*

AquaClean Newsletter

Je consens à ce que Geberit sa traite mes données indiquées ci-dessus, outre pour la prise de contact, à des fins d'étude de marché, de publicité et d'analyse, et m'informe en utilisant les coordonnées suivantes que j'ai mentionnées des offres, services, nouveautés, promotions et conseils actuels dans le domaine des produits sanitaires:

Je peux retirer ce consentement auprès de Geberit sa à tout moment, même partiellement, avec effet pour l'avenir, en utilisant notamment les coordonnées indiquées dans les mentions légales.